Où mange-t-on le mieux dans la rue en Asie ? Six villes d’Asie du sud-est figurent parmi les dix meilleurs endroits : Penang, Bangkok, Hanoi, Singapour, Manille et Phnom Penh.

Ce classement (établi par le site www.CNNGo.com  et repris par la presse régionale) ne retient pas Hochiminh-Ville (ex-Saigon), pourtant considérée comme l’un des temples de la bonne bouffe à bas prix dans la rue, notamment autour du Marché central, du Vieux marché et à Cholon, l’ancien quartier chinois. Les villes d’Indonésie sont également absentes, en dépit de la popularité des Warung, les omniprésentes petites cantines installées sous toile de tente sur les trottoirs.

A Bangkok, parmi les plats populaires sont mentionnés les nouilles de riz aux légumes, poulet ou crevettes (pad see ew) , la salade papaye verte (som tam), le riz frit au crabe (khao pad pu). Dans les rues de Hanoi,  se retrouvent sur un trottoir encombré les amateurs de l’incontournable pho (soupe locale à base de nouilles de riz, bœuf ou poulet), de banh cuôn (crêpes de riz farcies et cuites à la vapeur) et de bun cha (lamelles de poitrine de porc grillée accompagnée de nouilles de riz).

Un tel classement élimine la cuisine laotienne, faite à base d’herbes et très appréciée pour son goût et sa légèreté. Les quatre autre villes asiatiques citées sont Taipei (Taïwan), Fukuoka (Japon), Séoul (Corée du Sud) et Xian (Chine). Il n’y a pas de place pour Pékin, Shanghai, Canton et même Hong Kong.

Laisser un commentaire